Cloud computing : une solution pour les PME ?

Pour de nombreuses PME, la comptabilité et la facturation sont un problème qu’ils doivent supporter, souvent avec peu d’enthousiasme.  Pourtant, comme nous l’avons démontré ici, la dématérialisation et l’automatisation du processus d’achat peuvent changer radicalement la performance de la gestion administrative : meilleurs contrôle et approbation, meilleur respect des paiements (et donc des intérêts de retard), rapprochement efficace avec les bons de commandes ou encore meilleure collaboration avec le service ou la profession économique en charge de sa comptabilisation.

On retrouve deux comportements en matière comptable : les PME qui délèguent totalement le travail à un expert-comptable ou un comptable et celles qui assument partiellement ou totalement cette tâche en interne.
Tant les unes que les autres disposent souvent d’étagères qui contiennent les archives administratives.  Passer à la facture électronique consisterait finalement à opter pour une dématérialisation et donc une conversion de leurs classeurs habituels en des fardes numériques, stockées sur des serveurs virtuels : c’est l’adoption d’une approche de cloud computing.

Une fois ce basculement effectué, il conviendra probablement d’adopter la mise en œuvre d’une gestion de workflow, ou plus simplement dit la mise en place d’une manière d’intégrer, de contrôler, de payer et d’encoder une facture.  En ce sens, la dématérialisation offre une deuxième opportunité.

Diverses études semblent indiquer que lorsque l’on prend toutes les étapes qui entourent une facture, celle-ci coûte plus de 20 euros à l’entreprise par facture.  Souvent les PME se convainquent que ce chiffre est excessif et ne les concernent pas. C’est n’est pourtant cette somme qu’il faudra débourser au terme de toutes les étapes du processus commercial, comptable et fiscal qui accompagne la facture

Pour les PME, les solutions les plus abordables semblent basées généralement sur le mode SaaS.  Ces solutions, qui reflètent la tendance actuelle du cloud computing disposent comme principales qualités d’être  très abordable pour les PME et de pourvoir démarrer très rapidement.  En outre, le principe de mutualisation de services pour une communauté au départ d’un portail est porteur d’une réduction des coûts.  Des études ont d’ailleurs montré que plus d’un entrepreneur sur deux était convaincu que le « cloud computing » permettait de favoriser un projet de dématérialisation.